Spasmophilie et Sophrologie

Angoisse, anxiété et gestion des émotions en sophrologie

La spasmophilie ou syndrome d'hyperventilation, est un syndrome (ensemble de signes cliniques et symptômes) qui regroupe un ensemble de symptômes (manifestations) liés à un état anxieux (peur, anxiété). Elle correspond à une réaction de  peur et à ses manifestations, mais qui se produit de façon inappropriée ou disproportionnée par rapport à l'environnement. 

Aujourd'hui encore il est bien délicat de définir exactement la spasmophilie. Ce terme reste controversé car cette maladie n'est pas reconnue dans les classifications médicales (ni en France, ni à l'international). 

Elle présente toutefois le plus souvent trois symptômes reconnus: fatigueneurodystonie et angoisse.

Le concept de spasmophilie reste encore à ce jour assez flou. Il existe trop peu de documentation scientifique sur le sujet. Selon les classifications en vigueur (classification américaine des maladies mentales), la spasmophilie est une forme d’angoisse pathologique. Elle rentre actuellement dans la catégorie des troubles panique

Les causes et les symptômes de la spasmophilie sont nombreux. Ils témoignent généralement d'un état de carence en minéraux, et en particulier le calcium et le magnésium.

Un manque de magnésium provoque une hyperexcitabilité nerveuse et musculaire, avec survenue de crampes, fourmillements, sensibilité exagérée au stress, spasmes artériels, insomnies, augmentation du rythme cardiaque, réactions allergiques, vertiges, migraines, anxiété, hyperémotivité, fatigue psychique et musculaire, refroidissement des extrémités par temps froid et humide (syndrome de Raynaud).

La carence magnésienne est favorisée par le stress, les régimes amaigrissants, les traitements diurétiques, le diabète, la grossesse et l'allaitement, l'abus de boissons alcoolisées, de café ou de thé, le travail musculaire intensif.

La crise commence généralement suite à une contrariété ou une émotion forte. La spasmophilie est un symptôme souvent remis en question par de nombreux médecins. D’une manière générale, la spasmophilie est liée à une grande tension nerveuse et à beaucoup d’hyperémotivité. Ce sont les émotions qui, en s’accumulant sous forme de tension nerveuse ou d’excitabilité neuro-musculaire, déclenchent les malaises spectaculaires. En fait, on constate que le spasmophile est extrêmement réceptif aux émotions et présente une hypersensibilité au stress.

Médicalement, la crise traduirait également un problème d'échange, entre le calcium et le magnésium, de l'intérieur de la cellule vers l'extérieur et inversement.

L'augmentation de la ventilation pulmonaire correspondant à une accélération de la respiration, favorise probablement la survenue de la spasmophilie.

En fait, elle témoignerait surtout d'une anxiété ou d'une angoisse sous-jacentes.

Symptômes connus:

Picotements et fourmillements au niveau des doigts, des lèvres, du visage.

Maux de tête et migraines.

Sensation de manquer d'air.

Sensation de perdre de connaissance.

Palpitations. Boule dans la gorge.

Paupière qui saute et/ou perte de la vision momentanée.

Immense fatigue. Oppression thoracique.

Sensation de chaleur, de froid et tremblement.

Oppression. Douleur dans la poitrine.

Respiration difficile. Difficultés à marcher.

Le rôle essentiel de la relaxation:

Les spasmophiles sont fragilisés par toutes les situations pouvant entrainer un stress. Pour traîter la spasmophilie, il est souvent recommandé de pratiquer la relaxation pour apprendre à contrôler les tensions musculaires et les émotions afin de prévenir les crises. Les séances de relaxation et les exercices de respiration (respiration ventrale contrôlée) permettent de détendre les muscles et les nerfs de tout le corps, et de garder ou retrouver son calme.

L'apport de la Sophrologie:

La Sophrologie et le training autogène de Schultz, ainsi que la relaxation musculaire de Jacobson, restent des approchent corporelles trés efficaces dans le traîtement de la spasmophilie. 

La Sophrologie va permettre l'acquisition de gestes réflexes en gestion du stress. L'individu va apprendre à mieux gérer le stress, les contrariétés et les émotions.

Les exercices de respiration sont incontournables dans la gestion des crises. Elle va permettre de gérer la crise, dès les premiers signes avant coureurs. Les exercices en relaxation dynamique agissent en renforçant la confiance en soi.

La relaxation est essentielle car c'est elle qui va permettre au sujet de renforcer la calme, la sérénité, de mieux gérer les états émotionnels. 

 

La spasmophilie se caractérise par la survenue de spasmes et des contractions musculaires. Cette situation provoque un malaise très angoissant. Elle touche le plus souvent les femmes. La spasmophilie correspond à une hyperexcitabilité neuromusculaire. 

Ce trouble peut être envisagé comme l'expression d'un mal-être. Il doit toujours être pris en compte en dépassant les perturbations biologiques (rapidement identifiables par un bilan sanguin, ici, normal), comme l'expression somatique de difficultés réelles.

La crise de spasmophilie est ressentie par le malade comme un signal de danger imminent. Il s'agit d'une attaque de panique se traduisant par une hyperventilation. Lorsque les crises se répètent, en l'absence de cause organique, il faut rechercher un trouble sous-jacent / (www.wikipedia.org).

Les médecins qui diagnostiquent une spasmophilie prescrivent généralement des compléments alimentaires tels que du magnésium et du calcium, et des vitamines. Ils conseillent d’apprendre à ralentir sa respiration quand on sent une crise venir, l’hyperventilation pouvant contribuer à aggraver le tableau. Ils peuvent aussi recommander des séances de sophrologie de manière à apprendre à se relaxer, cette méthode pouvant se révéler être être très efficace.

Sources, bibliographie et autres liens:

www.wikipedia.org / www.e-sante.fr

Doctuer J.C Houdret et Isabelle de Paillette, Soigner la spasmophilie avec les médecines douces et méthodes naturelles, Broché. 

Henri Rubinstein, Etes vous spasmophile?, Broché.

Philippe Lefèvre, Le mal de vivre: La spasmophilie, Broché.

Anne-laure Denans, Soignez-vous avec le magnésium, Poche.

Christophe André, Psychologie de la peur : Craintes, angoisses et phobies, Poche.

Livre et CD, Réconcilier l'âme et le corps - 40 exercices faciles de sophrologies, Michèle Freud, Broché.

www.homéopathie.com - Traitement de la spasmophilie: 

Le traitement comporte principalement 3 étapes : un apport en calcium et magnésium, un apport en oligo-éléments et un traitement homéopathique de fond. Concrètement, il s´agit de prendre d’abord des comprimés homéopathiques de calcium et de magnésium pour régulariser la réserve de ces minéraux. Il conviendra ensuite de prendre 1 dose de Cuprum metallicum 15 CH dès les premières manifestations d’une crise ainsi que 5 granules d’Ignatia amara 9 CH par jour afin d’atténuer l’hypersensibilité.

 

Cet article est rédigé par Bérangère ATAYI - GUEIT, sophro - relaxologue, 06 03 51 60 20

 
BERANGERE ATAYI sur Google+

relaxation sophrologie gestion du stress Spasmophilie angoisse

15 votes. Moyenne 4.60 sur 5.