Le potentiel thérapeutique insoupçonné de la résine de chanvre

Le potentiel thérapeutique insoupçonné de la résine de chanvre

Issu de la plante Cannabis sativa, le chanvre est surtout connu pour ses fibres textiles. Pourtant, sa résine possède un principe actif prometteur, le cannabidiol ou CBD. Celui-ci commence à révéler un potentiel thérapeutique insoupçonné grâce aux avancées scientifiques. 

Origines et composition

Originaire d’Asie centrale et Orientale, le chanvre (Cannabis sativa) est cultivé depuis des millénaires pour ses fibres textiles et ses graines oléagineuses. Récemment, les chercheurs commencent à découvrir le potentiel de son autre principe actif majeur : le cannabidiol ou CBD. Présent dans la résine sécrétée par la plante, il possède des effets pharmacologiques sans pour autant induire d’effets psychotropes, contrairement au Δ9-tétrahydrocannabinol (THC). En tant que cannabinoïde non psychotrope, la résine CBD haut de gamme interagit avec le système endocannabinoïde. Celui-ci est impliqué dans de nombreux processus physiologiques. Ses actions anti-inflammatoires, analgésiques et anxiolytiques laissent entrevoir des perspectives thérapeutiques prometteuses. 

En parallèle : Abdominoplastie à Paris : l'importance du suivi après la chirurgie

Des propriétés prometteuses

Les études sur le CBD laissent entrevoir des bénéfices thérapeutiques prometteurs.

  • Analgésie : en inhibant la synthèse des prostaglandines, le CBD aurait une action anti-inflammatoire pouvant soulager les douleurs chroniques. 
  • Diminution de l’anxiété : en activant les récepteurs liés au système endocannabinoïde dans le cerveau, il pourrait réduire le stress et l’anxiété. 
  • Épilepsie et syndrome de Tourette : certaines recherches montrent qu’il pourrait contenir les convulsions chez les patients atteints d’épilepsie et soulager les tics du syndrome de Tourette.

Cependant, ces résultats préliminaires demandent à être confirmés par de plus amples essais cliniques. Son utilisation médicale requiert encore des recherches approfondies.

Cela peut vous intéresser : Liste des cadeaux pour rester en bonne santé

Des pistes à explorer

Le chanvre et son dérivé non psychotrope, le cannabidiol ou CBD, commencent à révéler tout leur potentiel thérapeutique grâce aux avancées de la recherche scientifique. Le CBD, semble pouvoir traiter de nombreuses pathologies. Les premiers résultats cliniques laissent entrevoir les possibles bénéfices du CBD pour soulager la douleur de manière anti-inflammatoire ou réduire l’anxiété et le stress. Il aiderait également à traiter certaines formes d’épilepsie ainsi que le syndrome de la Tourette. Ces résultats préliminaires soient prometteurs et ouvrent de nombreuses pistes thérapeutiques dans des domaines variés. Cela concerne, notamment, la dermatologie, le sommeil, la neurologie ou la cardiologie. Des essais cliniques poussés à plus large échelle restent nécessaires pour confirmer avec certitude ces effets et le plein potentiel médical du CBD.

Les caractéristiques du chanvre

Le chanvre cultivé (Cannabis sativa) existe sous différentes variétés selon la teneur en tétrahydrocannabinol (THC) de leur chimiotype. Les espèces à faible teneur en THC sont destinées à la filière textile et alimentaire. Les variétés à teneur contrôlée en CBD sont produites à des fins thérapeutiques. 

La plante synthétise une soixantaine de cannabinoïdes parmi lesquels le THC et le CBD sont les plus abondants. Ils partagent la même structure chimique de base, mais diffèrent de par la position de certains groupements fonctionnels. Le THC se fixe aux récepteurs CB1 du cerveau et est responsable de l’effet psychoactif. Le CBD possède une faible affinité pour ces récepteurs.

Outre les cannabinoïdes, la plante contient également des terpènes aux propriétés aromatiques et médicinales. Il s’agit, notamment, des anti-oxydantes, des flavonoïdes et des polyphénols. Ceux-ci ont eux-mêmes des propriétés anti-inflammatoires.

Marché et réglementation du chanvre et du CBD

Le marché mondial du chanvre et du CBD connaît une croissance importante ces dernières années. Selon une étude de marché, les ventes de CBD ont atteint près de 2 milliards de dollars aux États-Unis en 2021 et pourraient dépasser 11 milliards d’ici 2028. 

La réglementation sur la culture et l’utilisation de cette plante varie selon les pays. Aux États-Unis, le chanvre et ses dérivés CBD sont autorisés depuis 2018 sous certaines conditions. En Europe, le CBD est toléré dans certains états comme la France. Dans ce cas, la teneur en THC doit être inférieure à 0,2 %. Au Canada, le chanvre industriel et le CBD sont légaux depuis 2018.

En France, le CBD se développe comme complément alimentaire, mais n’est pas remboursé par la sécurité sociale en tant que médicament. Vous le trouvez en grandes surfaces, auprès des herboristeries et sur internet. Il est disponible sous forme d’huiles, de fleurs ou d’autres produits transformés.

Développement de la cosmétique au CBD

Le CBD se développe dans le domaine cosmétique grâce à ses différentes propriétés. Il est utilisé dans la formulation des crèmes, des sérums et des huiles régénératrices pour la peau. En agissant sur les récepteurs CB2 impliqués dans l’homéostasie cutanée, le CBD possède des effets anti-inflammatoires, cicatrisants et assouplissants. Ils s’avèrent utiles pour traiter l’acné ou lutter contre les signes du vieillissement. 

Ce marché connaît une forte croissance, stimulé par la demande de produits naturels en cosmétologie. Aux Etats-Unis, les ventes de cosmétiques au CBD ont triplé entre 2018 et 2019. En France, de nombreuses marques se lancent sur ce segment en plein essor.