sophrologie

L'épuisement parental

Le burn-out n’est pas strictement réservé à la sphère professionnelle, les parents aussi peuvent être touchés.  Le burn-out parental est un syndrome de détresse intense lié à la parentalité.  De plus en plus de parents consultent, se disant débordés par leur difficultés à gérer leur vie de famille, donner un cadre à leurs enfants et faire face  aux tâches de la vie quotidienne, aux responsabilités. Ces parents manquent de temps pour eux, et sont victimes d’un véritable surmenage. Stress, peurs, anxiété, inquiétudes, manque de sommeil….Ils ressentent alors un épuisement physique et émotionnel, un désengagement affectif et la perte du sentiment d'efficacité parentale.

Le burn-out parental est un syndrome qui touche les parents exposés à un stress parental chronique.

En 2017, les docteures en sciences psychologiques, Isabelle  Roskam et Moira Mikolajczak (www.burnoutparental.com)  mènent les premières études sur le burnout parental . Ces études montrent que le burn-out parental est, comme le burnout professionnel, caractérisé par un épuisement émotionnel et physique. L’épuisement concerne le rôle de parent, le parent se distancie émotionnellement de ses enfants, et la perte d’efficacité et d’épanouissement concerne le rôle parental.

Contrairement à la dépression qui touche toutes les sphères de la vie (privée et professionnelle), le burn-out est un phénomène contextualisé. Celui-ci ne touche en général qu'une seule sphère de la vie de l'individu (parentale ou professionnelle). 

Le burn-out parental a des conséquences néfastes sur le parent (augmentation des problèmes de santé, par exemple), le conjoint (augmentation des conflits) et les enfants (augmentation du risque de négligence et de violence verbale et physique).

Selon Sylviane Giampino, psychologue et spécialiste de la parentalité dans une interview donnée au magazine Parents, indique :

« On parle d’épuisement maternel quand les mères ont le sentiment qu’il n’y a plus de coupure entre elles et les contraintes du quotidien. Même si elles investissent la maternité, elles se sentent sous pression du matin jusqu'au soir et ne parviennent plus à récupérer. »

Lire la suite

Spasmophilie et Sophrologie

Angoisse, anxiété et gestion des émotions en sophrologie

La spasmophilie ou syndrome d'hyperventilation, est un syndrome (ensemble de signes cliniques et symptômes) qui regroupe un ensemble de symptômes (manifestations) liés à un état anxieux (peur, anxiété). Elle correspond à une réaction de  peur et à ses manifestations, mais qui se produit de façon inappropriée ou disproportionnée par rapport à l'environnement. 

Aujourd'hui encore il est bien délicat de définir exactement la spasmophilie. Ce terme reste controversé car cette maladie n'est pas reconnue dans les classifications médicales (ni en France, ni à l'international). 

Elle présente toutefois le plus souvent trois symptômes reconnus: fatigueneurodystonie et angoisse.

Le concept de spasmophilie reste encore à ce jour assez flou. Il existe trop peu de documentation scientifique sur le sujet. Selon les classifications en vigueur (classification américaine des maladies mentales), la spasmophilie est une forme d’angoisse pathologique. Elle rentre actuellement dans la catégorie des troubles panique

Les causes et les symptômes de la spasmophilie sont nombreux. Ils témoignent généralement d'un état de carence en minéraux, et en particulier le calcium et le magnésium.

Un manque de magnésium provoque une hyperexcitabilité nerveuse et musculaire, avec survenue de crampes, fourmillements, sensibilité exagérée au stress, spasmes artériels, insomnies, augmentation du rythme cardiaque, réactions allergiques, vertiges, migraines, anxiété, hyperémotivité, fatigue psychique et musculaire, refroidissement des extrémités par temps froid et humide (syndrome de Raynaud).

La carence magnésienne est favorisée par le stress, les régimes amaigrissants, les traitements diurétiques, le diabète, la grossesse et l'allaitement, l'abus de boissons alcoolisées, de café ou de thé, le travail musculaire intensif.

La crise commence généralement suite à une contrariété ou une émotion forte. La spasmophilie est un symptôme souvent remis en question par de nombreux médecins. D’une manière générale, la spasmophilie est liée à une grande tension nerveuse et à beaucoup d’hyperémotivité. Ce sont les émotions qui, en s’accumulant sous forme de tension nerveuse ou d’excitabilité neuro-musculaire, déclenchent les malaises spectaculaires. En fait, on constate que le spasmophile est extrêmement réceptif aux émotions et présente une hypersensibilité au stress.

Médicalement, la crise traduirait également un problème d'échange, entre le calcium et le magnésium, de l'intérieur de la cellule vers l'extérieur et inversement.

L'augmentation de la ventilation pulmonaire correspondant à une accélération de la respiration, favorise probablement la survenue de la spasmophilie.

En fait, elle témoignerait surtout d'une anxiété ou d'une angoisse sous-jacentes.

Lire la suite

Mieux être au quotidien et prévention du stress

Gérer son stress au quotidien:

s'auto-relaxer L'auto-relaxation et la respiration consciente:

Tous les soirs, s'auto-relaxer au moins 10 minutes, permet d'évacuer les tensions, se vider la tête, apaiser le mental. On s'isole (dans le bain, dans la chambre) et on fixe son attention sur un objet en respirant calmement. On approfondit sa respiration en la faisant devenir abdominale et ample. On laisse simplement son ventre se gonfler et se dégonfler.. On inspire par le nez en gonflant son ventre et on expire par la bouche en laissant son ventre se creuser. On peut donner une couleur à l'air que l'on respire pour le visualiser et suivre plus facilement le trajet de l'air..

A chaque expiration, on se débarrasse des tensions, du stress, de tout ce qui nous gêne.. Cet exercice trés simple peut se pratiquer à n'importe quel moment de la journée et en particulier avant tout évènement stressant.

Issue de la méthode Vittoz, la res­pi­ra­tion dite cons­ciente est très effi­cace.

homéopathieL'homéopathie:

En cas de stress déclenché par un rendez-vous professionnel, le passage d'un examen... Argentum nitricum 9 ch, lorsqu'on se sent nerveux, avec l'impression de ne pas pouvoir tenir en place <avant l'épreuve, 2 granules toutes les deux heures<. Gelsenium 9 ch, lorsqu'on se sent bloqué ou inhibé <5 granules toutes les deux heures<. Ignatia 12 ch, à prendre la veille <un tube-dose la veille au coucher<. Phosporicum acidum 9 ch, en cas de grande fatigue physique <5 granules le matin pendant 15 jours<.

antistress Autres coups de pouce:

Une cure de Bioptimum Stress, le magnésium est un antistress naturel <2 comprimés le matin pendant un mois<. La valériane et l'aubépine aide à lutter contre l'anxiété (en gélules ou en infusions). La mélisse apaise les troubles digestifs. La passiflore apaise la nervosité, les palpitations et aide à s'endormir. 3 gouttes d'huile essentielle de lavande vraie sur un sucre calme et apaise.

magnésium antistress Le magnésium:

Il est essentiel à la décontraction des muscles et participe au fonctionnement du système cardiaque. Le magnésium est un excellent anti-stress naturel. Si on manque de magnésuim, le système nerveux s’emballe, nous devenons fatigués, irritables et émotifs, notre rythme cardiaque est déséquilibré. Nos besoins quotidiens en magnésium sont en moyenne de 350 mg. Si vous avez une activité physique intense, les besoins sont plus élevés car la sudation entraîne une élimination importante de magnésium.
Les aliments les plus riches en magnésium sont le chocolat, les légumes secs, les céréales complètes, les bananes, les fruits secs. Certaines eaux sont très riches en magnésium <Contrex et Hépar, Arvie, Badoit et Quézac<.

Des méthodes simples pour se relaxer et lâcher prise:

La respiration abdominale: est la base de toute relaxation.

La phytothérapie: sous forme de tisanes, gélules ou ampoules aubépine, valériane, passiflore, mélisse, marjolaine, lavande.

L'aromathérapie: les hui­les essen­tiel­les appor­tent beau­coup pour apai­ser les per­son­nes stressées, ner­veu­ses ou anxieu­ses. Elles ont l’avan­tage d’agir ins­tan­tanément.

En cas de stress, vous pou­vez pen­dre par voie externe l’huile essen­tielle de Petit grain Bigaradier, de mar­jo­laine et/ou de man­da­rine. Mettre UNE seule goutte (de cha­que huile) sur la face interne des deux poi­gnets et sur le plexus solaire, mélangée à une huile végétale (comme l’huile d’amande douce). Répétez l’opération trois fois par jour. Vous pou­vez aussi appro­cher vos mains vers votre visage pour res­pi­rer ce mélange.

Lorsqu’une échéance se prépare et qu’elle vous stresse (exa­mens, inter­ven­tion en public...), pre­nez de l’huile essen­tielle de lau­rier noble et/ou de la mar­jo­laine. Soit 2 ou 3 fois dans la journée, soit 30 minu­tes avant l’échéance. Mettre UNE seule goutte sur un com­primé neu­tre (vendu en phar­ma­cie) ou bien la mélan­ger à une cuillère de miel ou d’huile végétale.

Attention, ne jamais pren­dre d’huile essen­tielle pure par voie interne ou externe !

La sophrologie:  La sophrologie se fonde sur l'apprentissage de la respiration abdominale, la relaxation musculaire, la visualisation. D'abord, un entraînement avec un sophrologue est nécessaire. Puis, l'individu devient rapidement autonome et a acquis des techniques et des gestes réflèxes simples à ré-utiliser dans sa vie de tous les jours. La sophrologie permet de se relaxer, se détendre, d'évacuer toutes les tenions, qu'elles soient physiques ou psychiques. Elle permet d'adopter une attitude positive au quotidien, de se recentrer, de canaliser efficacement son énergie.

Le yoga: vous apprend à respirer et à vous régénérer à partir de postures.

Les thérapies brèves :

Hypnose, Sophrologie, PNL, EMDR.

Les thérapies brèves s'intéressent surtout aux solutions et non aux causes. Si vous souhaitez apprendre à mieux gérer votre stress et vos émotions, elles peuvent se révéler tout à fait efficaces.

L'hypnose: cette technique vous plonge dans un état intermédiaire entre la veille et le sommeil, un état agréable de relaxation profonde qui diminue rapidement l'impact de vos agents stressants. Sous hypnose, vous pouvez vous remémorer des événements oubliés. A partir de là, un travail peut se faire pour libérer vos tensions face à un blocage ou une situation particulière. Contrairement aux idées reçues, l'hypnose ne vous fait pas perdre le contrôle de vous-même et vous pouvez à tout moment interrompre une séance.

La sophrologie: cette méthode qui utilise la relaxation et la pensée positive est très efficace contre le stress car elle vous apprend à écouter votre corps et à maitriser votre respiration. Le travail de visualisation positive sur un événement ou une situation angoissante peut aussi vous aider à relativiser et prendre de la distance. Pour relâcher les tensions, le training autogène de Schultz, est particulièrement recommandé. Cet exercice basé sur la recherche de sensations de pesanteur et de chaleur dans le corps apporte une profonde détente.

La PNL (programmation neuro-linguistique): cette thérapie basée sur la communication et le langage, propose de repérer le type de système relationnel que vous adoptez dans une situation de stress. Elle permet ensuite d'améliorer la perception que vous avez de la situation, puis de reprogrammer des attitudes plus positives en cas d'anxiété.

L'EMDR: mise en avant par le psychiatre David Servan-Schreiber dans ses best-sellers "Guérir" et "Anti-cancer", l'EMDR est une technique surprenante qui aide à "reprogrammer" le cerveau par des mouvements oculaires. Particulièrement efficace contre le stress post-traumatique, cette gymnastique des yeux permettrait d'agir sur les neurones et le cerveau et d'estomper les souvenirs traumatisants.

Les fleurs de Bach:

fleurs de bach« Tant que l’Ame, le corps et l’esprit sont en har­mo­nie, rien ne peut nous affec­ter. » Dr Edward Bach

Pensez aux Fleurs de Bach pour pal­lier au stress et cor­ri­ger les émotions. Les 38 essen­ces Fleurs de Bach cor­res­pon­dent aux 38 for­mes de com­por­te­ments que le doc­teur Edward Bach (1886-1936) iden­ti­fia comme les sour­ces majeu­res de notre mal-être. Elles ren­trent dans la cor­rec­tion de 7 émotions dont cel­les de la peur, l’angoisse, la colère.

En par­ti­cu­lier, le Rescue Remedy© est un médica­ment tota­le­ment natu­rel des­tiné à sou­la­ger les états de stress que l’on peut uti­li­ser pour sou­la­ger l’anxiété chro­ni­que, com­bat­tre la ner­vo­sité ou rame­ner le calme après un événement trau­ma­ti­sant.

Lorsque chacune des 38 fleurs de Bach entre en résonance avec l'émotion négative correspondante, elle permet de développer la qualité "inexploitée" en nous. Son action douce et subtile nous aide à retrouver un état d'esprit et une attitude spontanés conformes à notre vraie nature.

 


L'aromathérapie contre le stress et l'anxiété

L’aromathérapie peut s'avérer très efficace pour lutter contre le  stress et l’anxiété.

Les huiles essentielles, agissent directement sur le moral, le corps et les émotions. 

Les hui­les essen­tiel­les appor­tent beau­coup pour apai­ser les per­son­nes stressées, ner­veu­ses ou anxieu­ses. Elles ont l’avan­tage d’agir ins­tan­tanément.

En cas de stress, vous pou­vez pen­dre par voie externe l’huile essen­tielle de Petit grain Bigaradier, de mar­jo­laine et/ou de man­da­rine. Mettre UNE seule goutte (de cha­que huile) sur la face interne des deux poi­gnets et sur le plexus solaire, mélangée à une huile végétale (comme l’huile d’amande douce). Répétez l’opération trois fois par jour. Vous pou­vez aussi appro­cher vos mains vers votre visage pour res­pi­rer ce mélange.

Lorsqu’une échéance se prépare et qu’elle vous stresse (exa­mens, inter­ven­tion en public...), pre­nez de l’huile essen­tielle de lau­rier noble et/ou de la mar­jo­laine. Soit 2 ou 3 fois dans la journée, soit 30 minu­tes avant l’échéance. Mettre UNE seule goutte sur un com­primé neu­tre (vendu en phar­ma­cie) ou bien la mélan­ger à une cuillère de miel (ou sur un sucre) ou d’huile végétale.

Attention, ne jamais pren­dre d’huile essen­tielle pure par voie interne ou externe.

aromathérapieLes huiles essentielles recommandées contre l’anxiété:

Huile essentielle de rose (tension nerveuse, anxiété, insomnie). 

Huile essentielle d'orange (anxiété, nervosité, insomnie).

Huile essentielle de bergamote (anxiété, tristesse, déprime). 

Huile essentielle de camomille (anxiété, migraines). 

Huile essentielle de géranium (fatigue, surmenage) . 

Huile essentielle de néroli (anxiété, nervosité, stress).  

aromathérapieLes huiles essentielles contre le stress:

Huile essentielle de lavande (stress, angoisse, agitation, sommeil, fatigue, anxiété, insomnie).

Huile essentielle de néroli (nervosité, stress, anxiété).

Huile essentielle de ylang-ylang ( détente).

En savoir plus: l'aromathérapie

Les indication citées ci-dessur ne remplacent en aucun cas l'avis d'un médecin.

Quelques précautions sont à prendre si vous utilisez les huiles essentielles (lien ci-dessus).