De l'importance de se relaxer pour une meilleure gestion du stress

Dans notre société occidentale actuelle, beaucoup d'entre nous sont pris dans un tourbillon sans fin, une Véritable course contre la montre. Parler de relaxation, de pause, de détente n'est pas chose aisée. L’agitation et le stress ne permettent plus à notre esprit de penser correctement et transforment notre attitude en faussant notre rapport à la réalité. 

Pourtant, les diverses techniques de relaxation mises à notre disposition, sont aujourd'hui validées par des études scientifiques. Nous savons que la relaxation favorise un meilleur équilibre psychologique et physique et nous permet de mieux gérer notre stress et nos émotions.

Un des meilleurs remèdes contre le stress est la relaxation.  

Notre corps, pour retrouver son équilibre a besoin de la relaxation. En effet, en état de relaxation, notre corps est libéré des tensions musculaires. La relaxation, permet de mieux appréhender les événements et situations de la vie quotidienne auxquels nous sommes tous confrontés. 

Selon la définition du Docteur Hans SELYE (médecin reconnu pour ses travaux sur le syndrome du stress), le stress est "une réaction non spécifique de l’organisme à toute sollicitation".

Le stress est une chose normale et utile qui permet le maintien de la vie. C'est une réponse de l'organisme pour maintenir l'équilibre biologique dans un état fonctionnel. Il nous permet de nous adapter aux situations, en provoquant une réaction de fuite ou de combat (ou inhibition, camouflage). Lorsque nous faisons face à une situation stressante, notre comportement et notre perception de l’environnement sont modifiés. Cependant, nous réagissons, chacun de nous, différemment face à une situation identique.

Gestion du stressLe stress dépend de notre attitude intérieure:

Il est intéressant de souligner que c'est souvent notre attitude intérieure, notre réponse aux agents stressants (stressors) qui sont inadaptées. Pour Jacques Fradin (L’intelligence du stress, Eyrolles), "le stress est controversé. Certains le vivent comme positif, d’autres comme négatif. Pour certains, c’est avant tout le signal utile d’un danger, pour d’autres, c’est surtout une altération de notre capacité d’action et de réflexion. , le stress est un signal interne émis par le cortex préfrontal, dernière évolution de notre cerveau mais dont le fonctionnement est inconscient". 

Le stress pose un problème lorsque notre attitude intérieure, c'est-à-dire notre réponse au stress, est inadaptée. 

Sophrologie et gestion du stressLa sophrologie excelle en gestion du stress: 

Cette technique, nous apprend à retrouver rapidement notre calme intérieur par différents exercices, notamment par l'acquisition d'un geste réflexe (réponse relaxation) et des exercices de respiration et de visualisation. En effet, nous pouvons agir sur le stress et le transformer en énergie positive grâce à la sophrologie. Les exercices de visualisation d'images apaisantes renforcent nos capacité de confiance et d'estime de soi. et favorisent le relâchement mental. La sophrologie nous enseigne comment prendre du recul efficacement face aux situations, à relativiser, à apporter une "réponse plus calme" et donc plus adaptée aux agents stressants. De plus, la sophrologie, et la relaxation nous permettent de sortir plus rapidement de la phase de résistance au stress (durant laquelle nous devenons plus vulnérables) et de récupérer plus facilement. Nous évitons ainsi les phases de stress longues et intenses, absolument nocives pour notre équilibre et notre santé.

Stress relaxLes bienfaits de la relaxation:

Grâce à des exercices de respiration profonde et consciente, nous agissons sur le corps en le détendant, ce qui va favoriser un certain calme mental. La relaxation limite en effet les idées parasites qui faussent notre vision de la réalité et nous empêchent d'avoir une attitude objective et calme face aux situations.

Alors que la réaction de fuite ou de combat, est modulée par le système nerveux sympathique, la réaction de relaxation est modulée par le système nerveux parasympathique. La relaxation  a ainsi des effets opposés à la réaction de stress: ralentissement du rythme cardiaque et respiratoire, réduction de la tension artérielle et musculaire, baisse importante de la consommation d’oxygène. 

La relaxation abaisse les tensions et les états d'anxiété, ce qui améliore l'estime de soi, la confiance en soi et apporte une meilleure connaissance nos potentialités.  

 

Retour sur le stress:

Gestion du stress

Le stress résulte en une sécrétion d’hormones. C'est ce que le Docteur Selye a défini comme le Syndrome Général d’Adaptation, c'est-à-dire les réactions à court et à long-terme de notre corps face au stress. Selye a démontré que le stress avait un impact sur la santé.

 

Le stress, ou syndrome d'adaptation, se développe en trois phases:

Phases du stress

La phase d'alarme - la phase de résistance - la phase d'épuisement

La phase d'alarme (alerte), est de courte durée, elle prépare l'organisme à se défendre ou à fuir face à l'agression (ou situation perçue comme agressante) et entraine une série de changements physiologique (tacycardie, tension dans les muscles, augmentation de la pression artérielle, dilatation des pupilles et des bronches, sécrétion d'hormones  -cortisol, adrénaline- et de neurotransmetteurs, sueur, pâleur..).

Au stade de résistance (adaptation), l'organisme s'adapte à un stresseur persistant et régule les perturbations provoquées par la réaction d'alarme. Cette phase correspond à un apaisement physiologique, les réactions se prolongent mais de manière plus adaptées. Cette étape prolonge la phase d'alerte, en cherchant à préserver l'organisme de l'épuisement en compensant les dépenses énergétiques occasionnées pour faire face au stress.

Lorsque la phase de résistance dure trop longtemps, nous arrivons alors au stade de l'épuisement, que Selye définit comme l’ensemble des réactions non spécifiques qui caractèrisent le moment où l’organisme cesse de pouvoir s’adapter au stimulus auquel il est soumis. Cette dernière phase constitue l’épuisement de l’organisme 

Le stade de l'épuisement est atteint lorsque, en présence d'une agression ou d'une demande persistantes, l'organisme ne parvient plus à compenser la réaction d'alerte chronique. Une réaction de stress prolongée (chronique) affaiblit les réserves énergétiques de l'organisme et a des impacts négatifs sur les systèmes cardio-vasculaire (tension artérielle élevée par exemple) et immunitaire. Le stress peut ainsi conduire à diverses maladies et accélère certains aspects du vieillissement. 

La relaxation a des effets opposés à la réaction de stress .

 

« Le temps libre est la meilleure de toutes les acquisitions. » Socrate

 

Sources - bibliographie

Gestion du stress et de l'anxiété, Dominique Servant, Broché.

Le stress de la vie, Hans Selye, Galimard. L'intellignece du stress, Jacques Fradin, Eyrolles.

Guide de sophrologie appliquée, Richard Esposito, Broché.

Comment traiter le burn-out ? : Principes de prise en charge du syndrome d'épuisement professionnel,Michel Delbrouck et Pascale Vénara, Broché.

Dites adieu au stress: Techniques et remèdes naturels, Marie-Christine Martens (Kindle).   

La fatigue émotionnelle et physique des mères : Le Burn-out maternel, Violaine Guéritault et François Lelord, Broché.

Le cerveau et les stratégies de réaction au stress par JL Monsempès, à consulter ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire plus:

La spasmophilie, article sur la spasmophilie et les apports de la sophrologie, lire ici

Cet article est rédigé par Bérangère Atayi - Gueit sophro-relaxologue 06 03 51 60 20

BERANGERE ATAYI sur Google+

relaxation detente gestion du stress

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.